www.blagues.info/imode/
Nos bonnes blagues
CatégoriesPages
Arts[2]
Religion[11]
Scientifiques[4]
Darwinawards[2]
Espace-extraterrestres[1]
Hygiene[3]
Courtes[9]
Naissance-enfance[20]
Nationalites[2]
Restaurants[3]
Absurdes[6]
Juives[8]
Ecrivains[2]
Corses-basques-bretons[5]
Avocats[2]
Non-sens[3]
Belges[18]
Travail[2]
Contrepeteries[12]
Sexe[6]
Sport[3]
Ignobles[42]
Pensees-devises[8]
Ethiopiens[1]
Ecole[9]
Argent[5]
Betisiers_divers[10]
Administration[4]
Ta_mere[3]
Internet-microsoft[13]
Charades-combles[6]
Gays[8]
Anti-femmes[5]
Boisson[13]
Psychiatres-fous[9]
Animaux-divers[46]
Carambar[24]
Anti-hommes[21]
Campagne[2]
Couples_mariage[21]
Medecine[10]
Musique-musiciens[9]
Gastronomie[4]
Commerce[3]
Auto-moto[3]
Devinettes[22]
Toto[4]
Ampoules[3]
Belles-meres[2]
Professions[1]
Divers[51]
Acronymes[4]
Contes-de-fees[4]
Blondes[7]
Actualite-potins[8]
Vacances_fetes[2]
Fumeurs[2]
Humoristes[6]
Contraception[3]
Quebecoises[3]
Catégorie : Ecrivains
Page 1
Au Salon du Livre, une dame tend un roman à son auteur en lui demandant de le lui dédicacer.
- Je dois vous avouer, lui dit-elle, que ce livre, je ne l'ai pas acheté.
En fait, je l'ai volé dans le stand de votre éditeur.
- En ce cas, fait, d'un air sévère, l'écrivain, vous comprendrez que, pour vous manifester ma réprobation, je ne fasse suivre ma dédicace que de mes seules initiales.



Un invité fouille dans la bibliothèque du manoir où il passe le week-end.
- Oh !
s'écrie-t-il, ça, ce doit être un bon livre.
- Non, répond, laconiquement, le châtelain.
- Vous l'avez lu ?
- Non.
Et je ne le lirai jamais.
Voyez-vous, ce livre, trois de mes amis me l'ont déjà emprunté et tous les trois me l'ont rendu.
C'est un test qui ne pardonne pas.



Un poète supplie:
- O ma Muse, inspire-moi.
- Je veux bien, lui répond une belle jeune femme, soudainement apparue, mais je tiens, auparavant, à bien te rappeler une chose :
le recueil que je t'ai inspiré l'an passé ne s'est pas vendu à plus de douze exemplaires.



Un romancier, couronné par un prestigieux prix littéraire, est formel:
- Jamais plus je n'accepterai de faire une séance de signatures dans un supermarché.
La seule fois où je me suis livré à cet exercice, on m'a tendu à dédicacer douze paquets de lessive, quinze savonnettes, cinq boîtes de céréales, un bocal de cornichons et un seul livre :
celui de mon rival pour le Goncourt.



Un jeune écrivain dit à l'éditeur auquel il a soumis son premier roman.
- J'ai déjà choisi le pseudonyme sous lequel je publierai cette oeuvre :
Jean Martin.
- Surtout pas !
proteste l'éditeur.
Avec un nom aussi répandu, vous feriez soupçonner des milliers d'innocents.



- Depuis six mois, dit une dame à son mari, j'ai repéré un livre, Comment cesser d'être timide, à la bibliothèque municipale.
Mais, jamais, je n'ai osé l'emprunter.



Dans un cocktail littéraire, deux bonnes amies se congratulent:
- Oh !
ma chérie, ce livre que tu viens de publier est une merveille .
Qui te l'a écrit ?
- Je suis heureuse, répond la romancière, qu'il t'ait plu à ce point, mais dis-moi :
qui te l'a lu ?



Un éditeur, qui a convoqué la presse pour lui présenter une version abrégée d'un célèbre dictionnaire, parle déjà depuis une demi-heure, en faisant bâiller d'ennui ses auditeurs.
- Il aurait mieux fait, dit un journaliste à un de ses confrères, de garder tel quel son dictionnaire et de couper les trois quarts de son baratin.



- Je vous offre 200000F d'à-valoir, dit un éditeur à un chercheur qui vient d'obtenir le Prix Nobel de physique, pour votre autobiographie.
- Mais, proteste le lauréat, ma vie est sans intérêt.
- Vous croyez cela mais, quand un de mes meilleurs rewriters aura mis en forme vos souvenirs, d'après vos confidences, votre vie vous paraîtra si excitante, que vous regretterez de ne pas l'avoir vécue.



- Quel est, demande-t-on à un célèbre écrivain, l'histoire la plus fantastique que vous ayez jamais écrite ?
- Oh !
cela se passait dans un hôpital.
Un malade appuyait sur la sonnette d'alarme et, instantanément, apparaissait une infirmière.



Un éditeur demande à sa chargée de presse:
- Ça s'est bien passé, la signature de notre nouveau Manuel pour vaincre la timidité ?
- Hélas !
non !
L'auteur a été tellement effrayé par la foule qui entourait le stand qu'il s'est enfui à toutes jambes, avant d'en dédicacer un seul exemplaire.



Le directeur de la prison se fâche après le bibliothécaire:
- Enfin, vous auriez bien pu vous douter que le matricule 27678 préparait une évasion quand, au lieu des romans de Barbara Cartland, qu'il prenait d'habitude, il vous a demandé l'Horaire des trains de grandes lignes.




1 2


Partenaires

Rigoler.com
Humourzone.com
Diplomes.org
Sexyfunnies.com
Gagonline.com
La boutique aux gadgets
Votre passeport sur le net
Astro-France
Toutsurlacuisine

Sonneries GSM
Affiliations
Internet 
 Cegetel adsl 
  Alice ADSL  
Feminin 
 femmesplus.com 
Rencontres 
  meetic  
Location De DVDs 
 Locafilm 
Cadeaux 
 Florajet.com 
 
Copyright © 1999 - 2006, © blagues.info - All Rights Reserved.